Un nouveau doudou…

… ou boudin de porte ? Le voilà enfin terminé ce serpent (à tête jaune) qui est allé rejoindre son « grand frère » (à tête verte) dans la chambre du jeune homme et de la demoiselle. Tout bête à réaliser. En espérant que personne n’ait l’idée un jour (proche ou lointain) de s’en servir pour faire une bataille. Ça ferait malheureusement un super gourdin! Le grand veut que je lui fasse un lézard maintenant, ce n’est pas gagné!

Publié dans Crochet | Tagué , | Laisser un commentaire

And the Oscar goes to…

andtheoscargoesto_407fde97c7241796c905831aff900a8e

En ce moment, j’évite de regarder la télé pour regarder la télé (oui, je fais ça : quand je déjeune, ou le soir quand je suis crevée et que j’ai juste envie de faire la loque). J’ai la fâcheuse tendance à regarder de la m…, de zapper pendant de longues minutes pour finalement m’arrêter sur du flan ou quelque chose que j’ai déjà vu.

Nous avons Canal + à la maison et je suis souvent en train de râler que « Canal, c’est vraiment un truc de mecs » (foot et films de guerre en ce moment en replay – réflexion clairement sexiste, je sais, je ne vois pas pourquoi un film de guerre ne pourrait pas plaire à une fille). Bref, je râle, mais au final, je ne tente pas le coup. Donc j’ai décidé de laisser leur chance à certains films et jusque-là, je n’ai pas été déçue, je termine d’ailleurs La Vache. Rien ne m’interpellait dans ce film et pourtant j’ai bien fait de le regarder, j’ai beaucoup ri et c’est aussi très émouvant. Et la semaine dernière, j’ai réussi à caser The Revenant. Oui, a priori, c’est un film que je n’avais pas du tout envie de voir et j’ai bien sûr adoré ! Le première scène de combat est démente et la scène de l’ours, complètement folle.

Bon et donc je me lance un challenge sur l’année : regarder les films qui ont remporté l’Oscar du Meilleur Film depuis mon année de naissance, donc 1980, ce qui nous fait donc un total de 38 films sur les 40 semaines restantes. Bon, par contre, ceux qui me connaissent savent que je ne télécharge pas et que le streaming n’est pas vraiment mon truc. Mais j’arriverai bien à les trouver en VOD ou à la télé.

Bien sûr, j’ai déjà vu certains de ces films et j’avoue que me retaper Titanic ne m’enchante guère. Mais j’ai hâte d’en voir certains autres. Affaire à suivre !

La liste des 38 films se trouve sous les affiches des films. Et vous, vous les avez vus ? Vous les avez aimés ?

crédit photo : imdb.com

  • 1980 : Kramer contre Kramer 
  • 1981 : Des gens comme les autres 
  • 1982 : Les Chariots de feu 
  • 1983 : Gandhi
  • 1984 : Tendres Passions 
  • 1985 : Amadeus
  • 1986 : Out of Africa 
  • 1987 : Platoon
  • 1988 : Le Dernier Empereur
  • 1989 : Rain Man ✔
  • 1990 : Miss Daisy et son chauffeur ✔
  • 1991 : Danse avec les loups 
  • 1992 : Le Silence des agneaux ✔
  • 1993 : Impitoyable 
  • 1994 : La Liste de Schindler ✔
  • 1995 : Forrest Gump ✔
  • 1996 : Braveheart ✔
  • 1997 : Le Patient anglais ✔
  • 1998 : Titanic ✔
  • 1999 : Shakespeare in Love 
  • 2000 : American Beauty 
  • 2001 : Gladiator 
  • 2002 : Un homme d’exception
  • 2003 : Chicago 
  • 2004 : Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi 
  • 2005 : Million Dollar Baby 
  • 2006 : Collision 
  • 2007 : Les Infiltrés 
  • 2008 : No Country for Old Men
  • 2009 : Slumdog Millionaire
  • 2010 : Démineurs 
  • 2011 : Le Discours d’un roi ✔
  • 2012 : The Artist ✔ 
  •  2013 : Argo
  • 2014 : Twelve Years a Slave 
  • 2015 : Birdman 
  • 2016 : Spotlight 
  • 2017 : Moonlight
Publié dans Blabla | Tagué , | 4 commentaires

Chamboule-tout

20170307_154849.jpg

Samedi, Axel fêtera son anniversaire avec ses copains. Il y a quelques semaines, il était lui-même invité chez son copain P. pour son premier goûter d’anniversaire sans ses parents. Ce qui s’annonçait comme une après-midi sympa entre copains s’est transformé en catastrophe au moment de départ de son papa. En bref, il n’est jamais parti. Heureusement, les parents du petit P. sont des gens sympathiques qui ont accueilli M.I sans qu’il ne se sente trop gêné de la situation. Et au final, il en a profité pour faire de l’espionnage industriel version « comment ça se passe un anniversaire quand on a 4 ans ? » Parce que, je ne sais pas vous, mais moi, je ne me souviens pas de mes anniversaires quand j’étais enfant.

Sans vouloir rivaliser avec les parents de P., il nous paraissait déjà assez évident que nous n’allions pas les laisser livrés à eux-mêmes pendant les 2h30 imparties. Le moment du gâteau devrait prendre une bonne vingtaine de minutes, mais ça nous laisse 2h10 à tuer. Sans pour autant, les mitrailler d’activités encadrées toutes les deux secondes (on n’est pas non plus à l’école), nous avons prévu quelques jeux que j’essaye de mettre en place cette semaine. Et notamment, ce chamboule-tout, idée que j’ai trouvée sur Pinterest, bien sûr. Et on dit (encore) merci à l’inventeur de Pinterest au passage.

20170307_154941.jpg20170307_155048.jpg

1kxwy0.gif

Publié dans Activités enfants, DIY, kraft | Tagué , | 2 commentaires

Qu’est-ce qu’elle se plaint, celle-là ?

Pour ceux qui passeraient par là sans me connaître, je suis traductrice (dans le sous-titrage précisément) depuis 2008, je travaille toujours pour la même boîte (j’ai eu d’autres clients de façon épisodique, mais rien de fou) qui par chance pendant un temps m’a donné suffisamment de travail pour que j’en vive. Mal, puisque les tarifs qui sont pratiqués ne se disent pas tellement ils sont bas, mais j’arrivais à me verser un salaire décent grâce à la quantité de projets donnés chaque mois. Mais heureusement que je ne suis de toute façon pas dépensière. Les choses évoluent au gré des chefs de projet. A chacun de mes congés maternité, c’est la surprise. « A quelle sauce vais-je être mangée ? » Mais à chaque fois, les choses repartent sans trop de souci.

Et puis depuis décembre, la situation se dégrade. Je ne suis peut-être pas censée travailler pour la gloire, mais au moins avant, je pouvais dire que je bossais sur de chouettes séries. Sur les 10 derniers projets travaillés ou proposés, 6 n’étaient pas dans ma combinaison de langue. J’ai donc traduit de l’anglais déjà traduit du turc et du japonais. Et ce n’est pas faute d’avoir dit que je refusais de faire ça. Mais les chefs de projet changent et ne se passent pas le mot. Et puis arrive le moment où vous êtes dans la dèche et que vous n’avez pas le choix, les projets sont rares donc vous acceptez ce qu’on vous donne.

Je me rends bien compte qu’il est temps que les choses bougent pour moi sur le plan professionnel. Aussi parce que je commence à me demander jusqu’à quel âge je vais devoir travailler vu le peu que je cotise pour ma retraite. M. I, lui, ne me met pas la pression, tant que je suis heureuse, ça lui va. Mais il voit bien qu’en ce moment, ce n’est pas franchement la joie.

Mais voilà, ce n’est pas si simple. Ça fait pas loin de 10 ans que je fais ce boulot. J’avais cette petite routine professionnelle sympathique qui me permettait de conjuguer vie de famille/ vie perso sans trop m’en faire. Je vois toujours comme un énorme avantage le fait de travailler seule et de chez moi. C’est une liberté que j’aurais un mal fou, mais fou à abandonner. Et je crois que ma famille en pâtirait. Je fais partie de ces parents qui débarquent à la seconde à la crèche/école quand un enfant est malade (j’avoue en traînant la patte les dernières fois, parce que ça reste compliqué de lâcher une traduction) et j’ai la chance de pouvoir faire tout ce que les gens salariés font après le travail pendant mes heures de boulot à moi (courses, rendez-vous médecin, repas, lessives), il suffit que j’aménage mon emploi du temps pour caser tout ça et c’est du temps gagné en famille (et aussi pour moi, c’est clair).

Ma bestie m’a refait mon CV, beau, bien, tout ça. Et je le balance à droite et à gauche, à qui veut. Mais apparemment pas grand monde. La traduction, la correction, la rédaction, tout y passe. Pas de réponse. Elle est où l’époque où on se plaignait des « réponses types » ? Ah Ah. Et quand bien même, je crois que ces 10 ans de solitude ne m’ont pas fait que du bien. Je n’ai jamais vraiment eu de retour sur mon travail (sauf une fois, pendant mon congé mat’ pour Rose, j’ai été contactée par un « fan », il a été rude).  Je suis toujours partie du principe que s’ils me gardaient, c’est que ça allait. Et finalement, après la vilaine critique envoyée par ce troll, j’ai des doutes. Mais je ne sais pas vraiment ce que je vaux, donc je ne sais pas comment me vendre. Cet été, j’avais reçu un mail d’une boîte de post-production qui me demandait mes tarifs. J’avais laissé le mail en suspens, par peur de l’inconnu, de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir utiliser le logiciel, de ceci, de cela ou peut-être par peur que ça marche ? Je ne sais pas. Je me suis décidée à les recontacter et ils m’ont redemandé mes tarifs. Et malgré la volonté de voir les choses bouger, j’arrive à repousser ma réponse à plus tard. Estime de soi dans les chaussettes.

C’est pareil avec ce blog. Soyons clairs, j’y viens quand j’ai moins de travail (donc plus de temps), et jusqu’à il y a un mois, seulement 2 personnes de mon entourage savaient de façon officielle qu’il existait. Jamais au grand jamais, je ne communiquais à son sujet. Et puis, je me suis dit « oh et puis zut », les gens ne vont de toute façon pas tomber dessus par hasard. Au pire, ça ne plaît pas, au mieux, ça plaît et ils reviennent. Et puis je ne peux décemment pas postuler en tant que rédactrice, si je n’ai rien à soumettre sur ce plan là. Bon, mauvais, je serais mauvais juge.

Je me questionne sans arrêt sur ma légitimité à faire les choses. A parler de ma vie ici. En quoi la mienne serait assez intéressante pour que je la déballe sur la toile ? A vendre mes « créations » sur Alittlemarket ? Rien que d’écrire le mot « création », ça me fait doucement rire. Sous prétexte de ne pas avoir fait »d’école de macramé » (ahah !) ou de ne pratiquer ce loisir que depuis quelques mois, j’ai des difficultés à me trouver une légitimité à vendre ce que je produis. Mais je vous assure que vu le stock de trucs que je bidouille (et que je ne suspends pas toujours), il va falloir qu’un jour, je les écoule. A postuler en tant que correctrice, quand je vois mes étourderies après coup. Ou en tant que rédactrice, voire même traductrice dans un autre domaine.

Tout ce post pour quoi ? Pour me motiver ? M’épancher ? Sans doute un peu des deux, mais mon but n’est pas de me faire plaindre. En tout cas, pour me mettre aussi un coup de pied au cul. Pour que la remise en question, elle se fasse vite, parce qu’il n’y a pas de temps à perdre. Parce que je n’ai pas envie de baisser les bras et de me résoudre à bosser « en entreprise » en tout cas d’être salariée (même si c’est confortable à certains égards). Et puis faire quoi, d’abord ?

Message à moi-même : Vends-toi, bordel, t’es pas (trop) une merde !

Publié dans Blabla | 6 commentaires

Mini-mini tissage

20170306_105525.jpg

J’ai un métier à tisser chez moi, mais je ne l’ai vraiment utilisé qu’une fois, pourtant ces derniers temps Pinterest me propose sans arrêt de superbes ouvrages qui me donnent envie de m’y mettre sérieusement. En attendant, je me suis essayée à ce « point de tissage » qui ressemble à une natte et qui même s’il semble très simple à réaliser, m’a donné du fil à retordre.

20170306_105700.jpg20170306_105802.jpg

Publié dans DIY | Tagué | 2 commentaires