jardin

Dans mon jardin

20170609_091225

Cela fait 2 ans depuis le 7 juin que nous avons les clés de notre maison et même si nous n’avons emménagé que le 21, le 7 au soir, j’étais déjà en train de bidouiller le jardin. Lorsque nous avons acheté notre maison, le jardin contenait déjà des fraisiers, un énorme et vieux groseillier, un groseillier blanc caché par un gigantesque céleri branche, des framboisiers une belle rhubarbe et pas mal d’arbustes (chèvrefeuille, clématite) et un pommier. Nous avons supprimé des choses, nous en avons déplacé d’autres et bien sûr nous en avons ajouté.

Je tente des trucs, j’apprends la patience, je foire des trucs, j’en réussi d’autres. J’ai la fâcheuse tendance à penser que dans la nature, les plantes n’ont pas besoin de nous pour se faire arroser, donc croyez-moi, j’en ai fait crever. Je me surprends à adorer retirer les mauvaises herbes, en particulier le liseron que j’ai quasiment éradiqué du jardin.

Il y a les mauvaises surprises, le gel qui vous pourrit la floraison de la splendide clématite (qui déjà ne fleurit pas longtemps) et qui vous tue littéralement votre pied mâle d’actinidia (kiwi). La guerre contre les topinambours qui tant qu’on n’aura pas retiré tous les tubercules repousseront chaque année. Et puis parfois il y a les bonnes surprises. Une salade qui pousse au milieu de nulle part. La rhubarbe qui fleurit pour la première fois (c’est assez moche, mais plutôt impressionnant), le groseillier blanc qui nous offre pour la 1ère fois des groseilles blanches (on a bien fait de le déplacer celui-là). Le mini-noyer qu’on a piqué au parc qui une fois ses premières feuilles séchées a repris du poil de la bête. Un nouveau pied de rhubarbe apparu comme par magie. Le citronnier qui il y a quelques mois se dépouillait de ses feuilles et qui aujourd’hui est recouvert de fleurs (quelle merveilleuse odeur !).

Et puis, parfois aussi, je laisse pousser les mauvaises herbes juste pour voir (parce que je suis loin de tout connaître de mon jardin) et même si on se retrouve avec de la belladone que j’enlève dès que je la repère bien sûr) et que les pissenlits et autres chardons nous mènent la vie dure, on a parfois de jolies surprises.

Bon et puis le jardinage, c’est génial avec les enfants !

20170518_110750

20170609_09134020170609_09140020170609_09453120170609_09125420170609_09451420170609_09430320170609_09300620170602_16430120170609_094329IMG_20170605_101723_852

20170609_095006

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s