jardin

Dans mon jardin

20170609_091225

Cela fait 2 ans depuis le 7 juin que nous avons les clés de notre maison et même si nous n’avons emménagé que le 21, le 7 au soir, j’étais déjà en train de bidouiller le jardin. Lorsque nous avons acheté notre maison, le jardin contenait déjà des fraisiers, un énorme et vieux groseillier, un groseillier blanc caché par un gigantesque céleri branche, des framboisiers une belle rhubarbe et pas mal d’arbustes (chèvrefeuille, clématite) et un pommier. Nous avons supprimé des choses, nous en avons déplacé d’autres et bien sûr nous en avons ajouté.

Je tente des trucs, j’apprends la patience, je foire des trucs, j’en réussi d’autres. J’ai la fâcheuse tendance à penser que dans la nature, les plantes n’ont pas besoin de nous pour se faire arroser, donc croyez-moi, j’en ai fait crever. Je me surprends à adorer retirer les mauvaises herbes, en particulier le liseron que j’ai quasiment éradiqué du jardin.

Il y a les mauvaises surprises, le gel qui vous pourrit la floraison de la splendide clématite (qui déjà ne fleurit pas longtemps) et qui vous tue littéralement votre pied mâle d’actinidia (kiwi). La guerre contre les topinambours qui tant qu’on n’aura pas retiré tous les tubercules repousseront chaque année. Et puis parfois il y a les bonnes surprises. Une salade qui pousse au milieu de nulle part. La rhubarbe qui fleurit pour la première fois (c’est assez moche, mais plutôt impressionnant), le groseillier blanc qui nous offre pour la 1ère fois des groseilles blanches (on a bien fait de le déplacer celui-là). Le mini-noyer qu’on a piqué au parc qui une fois ses premières feuilles séchées a repris du poil de la bête. Un nouveau pied de rhubarbe apparu comme par magie. Le citronnier qui il y a quelques mois se dépouillait de ses feuilles et qui aujourd’hui est recouvert de fleurs (quelle merveilleuse odeur !).

Et puis, parfois aussi, je laisse pousser les mauvaises herbes juste pour voir (parce que je suis loin de tout connaître de mon jardin) et même si on se retrouve avec de la belladone que j’enlève dès que je la repère bien sûr) et que les pissenlits et autres chardons nous mènent la vie dure, on a parfois de jolies surprises.

Bon et puis le jardinage, c’est génial avec les enfants !

20170518_110750

20170609_09134020170609_09140020170609_09453120170609_09125420170609_09451420170609_09430320170609_09300620170602_16430120170609_094329IMG_20170605_101723_852

20170609_095006

Publicités
déco·jardin

Terrarium

20170303_143837.jpg

Mon jardin se réveille tout doucement de l’hiver. Alors que les tulipes et les jacinthes sortent de terre et que les crocus éclosent, les succulentes qui s’étaient un peu rabougries sont en train de reprendre du poil de la bête. Ce que j’aime chez ces plantes, c’est que tout est simple : l’entretien (presque inexistant – il faut juste assurer la lumière) et le repiquage. J’en repique d’ailleurs régulièrement à droite et à gauche. Et je mise sur leur rapidité à se répandre pour m’éviter trop d’entretien dans les plates-bandes du jardin (c’est plus joli que la terre à nu et si un jour j’en ai assez, c’est toujours plus facile à arracher que des mauvaises herbes). J’ai donc eu envie d’en mettre dans un terrarium dans le vestibule. Et même si aujourd’hui, mes plantations sont minces, d’ici quelques semaines, ça risque de déborder.

20170303_143850.jpg

20170303_143857.jpg

20170303_144132.jpg

20170303_144137.jpg

1kphkt.gif

jardin

Jardin malin #2

IMG_20150513_120932Dans le cadre de mon plan « jardin malin » pour notre future maison, je suis allée faire un tour chez Croc’us, rue Mac Mahon à Nancy.

Croc’us est un magasin bio qui vend local (autant que possible) et de saison. Je connaissais de nom, mais c’était hier ma première visite. Le magasin est très agréable, un peu vintage/rustique, sans abus et la mise en rayon est jolie. Tout y est, épicerie, produit d’hygiène, produits frais, fruits et légumes. Et l’accueil y est très sympa.

J’y allais donc pour acheter des graines Kokopelli, cette marque qui vend des « Semences potagères et aromatiques Bios, libres de droit et reproductibles (non-hybrides F1 et non-OGM). » 3,40 € le sachet de graines, certains diront que c’est cher. Mais voilà, les graines sont issues de l’agriculture biologique et puisqu’elles ne sont pas hybrides F1, en toute logique, si je me débrouille bien, je devrais pouvoir faire mes propres graines à partir des légumes/fruits obtenus, donc pas de nouvelles dépenses pour ces variétés.

Je crois qu’on restera raisonnables la 1re année. Ça ne sert à rien de semer 50 variétés de plantes potagères différentes et risquer de tout faire crever. J’ai donc pour l’instant, pris de la laitue à couper « Green Oakheart », des carottes « Nantaise Améliorée », des courgettes « Verte de Milan/Black Beauty, des melons « Ananas à Chair Rouge » et enfin des concombres « Sweet Marketmore ». Bref, des classiques, ce que l’on a l’habitude de manger.

Je suis un peu optimiste côté melon, car je crains qu’il ne soit trop tard, il aurait fallu les mettre en goder il y a déjà quelques semaines pour les replanter à la mi-mai. On verra bien. J’ai mis en pots les concombres et les courgettes, pour pouvoir les repiquer dès qu’on aura la maison. Quant aux carottes et à la salade, les graines se sèment directement en terre. Il est prévu aussi qu’une amie me donne des plants de tomates.

IMG_20150513_130019 IMG_20150513_125909 IMG_20150513_125837 IMG_20150518_104252

jardin

Se faire un jardin malin

IMG_20150410_104008

Dans quelques semaines, nous aurons un jardin…

Ce jardin, j’y réfléchis déjà. Ai-je la main verte ? Je n’en sais trop rien, mais j’ai vraiment envie d’en faire un endroit sympa, réfléchi et surtout pas relou.

Déjà, j’aimerais des plantes vivaces pour ainsi éviter d’en racheter chaque année, ou en tout cas de limiter ces dépenses.

J’aimerais qu’il y ait des fleurs toute l’année. Je vais donc devoir trouver des plantes pour chaque saison et qui supportent bien le climat de la Lorraine.

J’aimerais des plantes potagères dont on peut récolter les graines pour les replanter l’année suivante (donc en gros, je ne veux pas acheter de graines ou de plants achetés dans les commerces « classiques » aux graines stériles). J’ai déjà trouvé où m’en procurer : https://kokopelli-semences.fr/?lang=fr-fr ou chez Croc’us, rue MacMahon à Nancy.

J’aimerais que l’eau de pluie suffise à l’arrosage de mon potager. Ce qui implique l’achat d’un récupérateur d’eau. Une connaissance me racontait aussi que certaines plantes étaient capables de faire des racines plus profondes et ainsi d’aller puiser l’eau plus profondément, à condition de les habituer à ne pas être trop arrosées dès la mise en terre du plant.

J’aimerais réussir à associer intelligemment les plantes ensemble, en fonction de leurs « réactions/effets » les unes sur les autres. (pour éviter l’attaque de certaines bêtes, favoriser la croissance, etc.)

Je vais pouvoir repiquer les plantes de mon balcon que je n’ai pas encore fait crever. Et franchement, je me rends compte qu’il va falloir que je me documente. Cette année, certaines plantes de mon balcon, n’ont pas supporté la taille/l’absence de taille que je leur ai infligée.

Et enfin, j’aimerais m’éviter un maximum de désherbage. Oui, là, c’est mon côté fainéante qui parle. La lavande ou le muguet notamment sont géniaux pour ça, les succulentes aussi.

On verra en temps voulu, si cette petite liste tient la route. N’hésitez pas si vous passez par là, à me filer des tuyaux, ça me sera forcément utile.

Affaire à suivre…

IMG_20150422_101409 IMG_20150422_101450 IMG_20150422_101526