Crochet·Uncategorized

Bandeaux/Headbands

20171027_103907

Vous l’avez remarqué, je suis à fond sur ma boutique Etsy en ce moment. Mon activité de traductrice n’est pas au plus fort en ce moment. Alors que l’an dernier à la même époque, je travaillais tous les jours, cette année, il peut se passer des semaines entières entre deux traductions. Et je ne vous cacherais pas que les traductions qu’on me donne ne sont pas des plus intéressantes. Je ne me plaindrais pas si à une époque je n’avais pas eu l’impression d’avoir « le vent en poupe » (bon tout est relatif, hein). Mais bon, la roue tourne. Et espérons qu’elle se remette à tourner. Entre frustration et culpabilité, je fais du macramé et je crochète, parce que j’aime ça, que c’est bon pour le moral et parce que j’aimerais bien que cette petite activité annexe décolle un peu.

Je me suis mise récemment à faire des bandeaux, sur les conseils d’une amie. Merci l’amie ! Ils sont tous en vente sur ma boutique en ligne au prix de 10 € le bandeau. Ils sont disponibles en taille adulte (56 cm environ) mais si vous ne trouvez pas votre bonheur, contactez-moi, il est toujours possible de personnaliser la couleur et la taille (taille enfant également) !

*update : le gris à nœud n’est plus disponible.

20171024_155835

20171031_131742

 

Publicités
Crochet·déco·Uncategorized

Tiny Sneak Peek a son shop !

20170703_165706

Je l’ai déjà dit ici, je passe pas mal de temps à crocheter. Des trucs pour chez moi, des trucs pour les autres et souvent je crochète pour crocheter. Du coup, je me retrouve avec un tas de corbeilles et autres qui s’accumulent et dont je ne me sers pas. J’ai une boutique ALittleMarket sur laquelle j’avais prévu de mettre en ligne de nouveaux articles à la rentrée. Et en y faisant une visite il y a quelques jours, j’ai découvert que la plateforme fermait d’ici à septembre au profit d’Etsy. Plutôt que d’attendre septembre, je me suis lancée et j’ai mis en ligne quelques créations. Une icône pour accéder directement à mon shop sera mise rapidement sur le blog pour remplacer celle d’ALittleMarket.

En attendant, voici le lien vers ma boutique, qui bien sûr, s’appelle TinySneakPeek.

Pour le moment, vous y trouverez des corbeilles et des paniers de tailles et de coloris divers ainsi que des suspensions pour plantes (mes articles préférés). Je vais plancher sur la suite rapidement et trouver d’autres créations à vous présenter. Si un article vous intéressait, mais que vous le préféreriez dans une autre couleur, surtout n’hésitez pas. Envoyez-moi un message depuis Etsy ou tout simplement à l’adresse que vous trouverez dans la rubrique « contactez-moi » juste au-dessus.

Bonne visite !

20170703_16532420170703_16471220170703_16410620170703_160418IMG_20170703_202221_726

Cuisine·Uncategorized

Double decker

J’ai beau travailler à la maison, je ne cuisine pas les midis : restes, pâtes vite fait bien fait, voire sandwich, tout ça me va très bien. Mais le jambon beurre, ce n’est pas très marrant et à part le cornichon, rien ne se marie vraiment avec la rosette, donc régulièrement je cherche des idées de sandwich et en voici une que nous faisons parfois à la maison et qui nous fait manger de l’avocat (que ce soit pour Igor ou moi, ce n’est pas notre fort).

Pour un sandwich :

  • 3 tranches de pain de mie (grillées)
  • 1/4 d’avocat
  • quelques feuilles de salade
  • 2 tranches de bacon (grillées)
  • 1/2 tranche de poulet
  • mayonnaise
  • moutarde

Dans cet ordre : pain + moutarde + poulet + avocat + mayonnaise + pain + moutarde + bacon + salade + mayonnaise + pain

C’est un délice, il y a du gras, il y a du sain, la combi parfaite pour un sandwich. Laissez-vous tenter !

 

Uncategorized

Axel

IMG_20161026_163324.jpgEt aujourd’hui, c’est l’anniversaire du grand. Et non, il n’aurait pas pu naître un 29 février, puisque 2013 n’était pas une année bissextile. Axel a 4 ans et il fêtera son anniversaire pour la première fois avec des copains dans 10 jours. Il a hâte, moi, j’ai « peur » de devoir divertir 6 gamins de 3 à 4 ans pendant 2h30.

Quand j’étais enceinte de Rose et que j’annonçais aux mamans de filles que je connais que le bébé était une fille, on me disait toujours : « Tu verras, les filles, c’est hyper bavard. » Eh bien, pas la peine d’être une fille pour être bavard. Depuis qu’il a commencé à parler, Axel ne s’est plus arrêté. Et ça papote et ça papote.

Axel, c’est le grand timide face aux étrangers (ou aux personnes âgées) qui devient foufou quand il connaît les gens et qu’il est à l’aise. C’est l’enfant qui n’a pas envie de se séparer de ses parents. Encore hier matin, j’ai eu droit à des pleurs quand je l’ai laissé à l’école. C’est l’enfant avec qui on peut jouer des heures à des jeux de société, des puzzles, aux Lego, mais qui n’a pas encore vraiment envie de jouer seul. C’est l’enfant dont le doudou s’appelle Manon (c’est notre faute ça). C’est le gamin suffisamment malin pour s’imaginer que s’il continue à dire qu’il a mal à la jambe avec son rhume de hanche, plus JAMAIS il n’ira à l’école. C’est celui qui dit « parfois » et pas « des fois », « ne fais pas ça » et pas « fais pas ça », « le chemin mène » et pas « le chemin va », etc. C’est un futur randonneur ou nageur ou danseur. C’est le gamin qui ne veut aller nulle part et ne rien faire, mais qui est toujours content après (on ne se demandera pas de qui il tient). C’est l’enfant qui nous fait bien marrer quand il est de bonne humeur et qui peut nous faire passer un sale quart d’heure quand il est mal luné. C’est l’enfant qui voue une passion à son papa. C’est le gamin curieux aux mille questions qui dérangent. C’est celui qui ne veut pas que je lui parle anglais, mais qui est déjà capable de prononcer le « th » comme un pro. Axel, c’est un peu tout et son contraire. Qui veut çi et qui veut ça et une fois qu’il l’a il n’en veut plus. C’est le gamin toujours prêt à planter des trucs dans le jardin, à ramasser des escargots et des cailloux et à les ramener à la maison « parce que j’en ai besoin. » C’est celui qui se prend des « coups de fil » et pas des « coups de jus » et qui dit « En route mon quiqui. » Et qui quand on passe sur une bosse en voiture dit : « Ça m’a fait marrer mon zizi. » (Chelou !) C’est le seul qui pendant un temps était capable de faire rire sa Rosinette. C’est le gamin qui nous fait sortir de nos gonds autant qu’il nous fait marrer.

Un gamin de 4 ans dans toute sa splendeur ! Bon anniversaire Axel !

Blabla·Uncategorized

Rose

20170218_164808.jpg

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire du bébé aux mille surnoms : Rose-Rose, Rosinette, Lupita, Choupinette, Rosie, Choupita, etc. Celle qui aurait pu s’appeler Iris (trop ceci), ou Violette (pas assez cela) a débarqué il y a un an la veille de l’anniversaire de son grand-frère. On ne la remerciera d’ailleurs jamais assez d’être née la veille et pas le jour même et on est bien contents aussi qu’elle n’ait pas choisi le 29…

Rose, c’est une mini-pouce qui n’a toujours pas atteint les 8 kg, mais qui a une telle patate qu’on se dit qu’elle brûle tout ce qu’elle avale en cavalant à quatre-pattes dans tous les sens ou en faisant le tour des meubles debout. Toujours de belle humeur, elle a longtemps été très sérieuse et très calme. Elle le reste, mais celle dont on disait qu’il fallait qu’elle se brûle pour se mettre à rire a plus souvent le sourire aux lèvres aujourd’hui. De ces sourires où on ne voit plus le blanc des yeux, tellement ils sont plissés. C’est le bébé câlin qui vient souvent poser la tête sur les genoux de son frère. Son indépendance nous surprend chaque jour, elle qui pourrait jouer « des heures » seule avec un bout de ficelle et un morceau de carton tant qu’elle sait que vous n’êtes pas loin. C’est celle qui crie « Ka » pour appeler son frère et qui passe sa vie à pointer son doigt.

Rose, c’est aussi le bébé pour qui il aura fallu sonder notre entourage pour le choix du prénom. Ben oui, parce que quand le grand s’appelle Axel et qu’on aime le prénom Rose, forcément, ça vous rappelle Axl Rose des Gun’s. C’était simple, soit on se privait du prénom qui nous plaisait vraiment vraiment beaucoup, soit on prenait le risque de passer pour des ploucs-qui-donnent-un-prénom-connoté amateurs d’un chanteur de rock des années 90 presque oublié. Bon et puis à la limite, c’était pour nous que c’était le plus « embêtant », puisqu’il est fort probable que leur génération ne connaisse pas Axl Rose. Donc, c’est en toute connaissance de cause que nous avons choisi de passer pour des ploucs (ou pas), mais franchement, ça valait largement le coup, tellement ça lui va bien, Rose.

Et puis, on ne les a pas non plus appelés Patrick et Sébastien, ou Marc et Sophie. Bon anniversaire Choupita !